politiveille

Ce que l'on sait des perquisitions au siège du Front national


Des enquêteurs sont venus, ce lundi, perquisitionner le siège du Front national, à Nanterre. Depuis mars 2015, une enquête est menée par le Parquet, saisi par le Parlement européen. On soupçonne Marine Le Pen d’avoir salarié fictivement son garde du corps, Thierry Légier, employé comme attaché parlementaire, en 2011. Son ex belle-sœur, Catherine Griset, est également mise en cause. Cette dernière a été accréditée au Parlement européen, entre 2011 et 2016, alors qu’elle était son assistante au siège du FN à Nanterre depuis de nombreuses années. Dans un communiqué, le Front national dénonce « une opération médiatique ».
Lire l’article complet



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *