politiveille

Ruthénium 106 : l’accident nucléaire en Russie en trois questions


L’origine des traces radioactives, ciblée dès le mois d’octobre grâce à une méthode de modélisation française de pointe, a été niée en bloc pendant un mois par la Russie.
Lire l’article complet



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *