Politiveille

Le FN a investi des candidats au passé sulfureux aux législatives en connaissance de cause

“Gros beauf homophobe de base”, “Facebook un peu douteux à nettoyer”, “tweets hards sur l’immigration”, “connard de première catégorie”, “fou”. Voilà une liste de commentaires peu élogieux, destinés à dresser le profil de certains candidats à l’investiture Front National lors des élections législatives de juin dernier. Ces qualificatifs sont le produit du travail de la “cellule 404”, une structure mise en place par le parti de Marine Le Pen…

Lire l’article